Ne sors plus de ta zone de confort. Élargis-la !

En développement personnel et en entrepreneuriat, on nous encourage à « sortir de sa zone de confort », qui serait un frein à notre progression. Mais qui dit « confort » dit « bien-être ». Alors pourquoi quitter ce domaine d’épanouissement ?

 

Fonction d’enrichissement

Nos capacités contribuent à la création de notre potentiel unique : en gestion, en communication, en résolution de problème, en organisation, etc.

La mise en application de ces compétences a permis à plusieurs d’atteindre un objectif :

  • Valoriser un CV sans expérience
  • Encourager de nouveaux collaborateurs
  • Favoriser la modernisation d’une organisation
  • Développer la croissance d’une startup
  • Convaincre des inconnus de contribuer à la création d’une plateforme de solidarité
  • Etc.

À retenir : Nos atouts sont un enjeu stratégique à utiliser dans le domaine que l’on veut.

 

Environnement d’impact

Grâce à nos facultés, on a peut-être obtenu un emploi ou un financement.
Dans ce cas, cette « zone de confort » est un lieu prospère et propice à notre rayonnement, puisque c’est grâce au déploiement de nos compétences que nous sommes épanouis.

C’est en quelque sorte une plateforme de richesse intellectuelle, humaine et professionnelle.
On y est tellement bien que l’on est prêt à pousser plus loin l’investissement dans notre bien-être, par une formation par exemple.

L’objectif est de nous améliorer, car l’on souhaite une progression, une augmentation, une promotion. Bref, une évolution.

 

Développement interne ou changement d’environnement ?

Chacun est appelé à briller dans son domaine. Tout le monde ne doit pas tout faire.
Sinon, il n’y aurait plus ni solidarité ni coopération ni partenariat.

Si notre zone de confort est notre zone de développement, pourquoi devrions-nous la quitter ?

Ne quitte pas ta zone de développement, mais repousses-en les limites. C’est différent 😉
Ne sors plus de ta zone de confort, élargis-la.

On parle d’expansion et non pas de mobilité de compétences.

D’ailleurs, si on me demandait mon avis, je plaiderais l’expression « Élargir sa zone de confort ». 😊

Et voilà, tu connais à présent mon point de vue.

Le débat est lancé…

 

« Celui qui arrête de se former simplement parce qu’il a quitté l’école est désespérément voué à la médiocrité, quel que soit le métier qu’il exerce. »
(Napoleon Hill)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Manne d'inspiration
Suivez-moi
Newsletter
Copyright © MBK Communication, Tous droits réservés | Designed by YY Webdesign